ultras du psg

Découvrez notre article de qualité sur ultras du psg

A lire aussi :

Sa disparition ne signifiait pas la fin des affrontements entre les Auteuiliens et Boulognais, mais elle indiquait certainement une volonté de mettre fin à la guerre. En 2010, le ministère à la française est dissous de cinq ans autres groupes de supporters du PSG, pendant que le président du club de l’époque, Robin Leproux, a interdit à complets ces groupes de participer aux concours du club. Officiellement connu sous-vêtement le nom de Tous PSG, supporters ont appelé cet réaction de ligne dur “Le Plan Leproux”. Les groupes ne se sont pas déroulés a l’intérieur du calme. Lors du dernier match de la circonstance 2009-2010, près Montpellier, joueurs des de de deux ans ans extrémité du groupe ont lancé des centaines de fusées vermillon sur le terrain, obligeant à interrompre le jeu pendant plusieurs minutes. À Auteuil, une banderole était déployée, indiquant facilement : “C’est la fin”. C’était certainement la fin d’un chapitre. L’année suivante, le PSG a été racheté parmi l’État du Qatar, dans le biais de son organisation d’actionnaires Qatar Sports Investments (QSI), devenant instantanément l’un des groupements plus riches du monde. Les nouveau détenteurs ont vaste le Plan Leproux. Au départ, les mesures ne visaient que les 1 200 ultras des tribunes de Boulogne et d’Auteuil, mais dans le cadre de QSI, 13 000 supporters de ces parties du terrain ont été interdits d’assister aux matchs du PSG. Plus important encore, à la fin de la première année d’existence du Qatar, le coût des devise avait été enrichi de 70 %. Le nombre de spectateurs a grimpé en flèche grâce aux signature de gros assignat et la violence a diminué. Mais les critiques ont fortifié que le club avait également perdu son atmosphère de stade, et ont incriminé les responsables d’utiliser le Plan Leproux tel que un moyen pratique d’embourgeoiser ses fans. Progressivement, le mouvement ultra est commencé à se réformer. En fait, il n’avait à la saint-glinglin effectivement disparu. Interdits de service de garde de l’équipe masculine, beaucoup de ultras s’étaient tournés vers le soutien des équipes féminines et de jeunes du PSG, et même, pour matchs, vers son côté handball. En 2016, d’anciens supporters du Virage Auteuil ont formé le Collectif Ultras Paris (CUP), pour tenter de récupérer places dans le stade pour matchs masculins. Après discussion avec le club, 150 ultras ont été autorisés à occuper une part du stade d’Auteuil pour un match à Bordeaux – premier depuis demi-douzaine ans. Depuis, elles ont construit une présence croissante dans la tribune, leur retour étant encouragé selon de nombreux joueurs qui possèdent critiqué le manque d’ambiance depuis l’introduction de l’interdiction. La CUP reste l’unique groupe d’ultra officiellement reconnu selon le club, par contre le mouvement a aussi commencé à se repositionner sur le stand de Boulogne. De nouvelles groupes y sont apparus, apparemment plus multiculturels que leurs prédécesseurs et dépourvu leur caractère raciste d’extrême droite. Ils ont fait pression sur le club pour relancer le Kop de Boulogne, sans succès à présent, les responsables se méfiant, à juste titre, de provoquer une nouvelle guerre Boulogne-Auteuil. L’accord établi avec les détenteurs qatariens et la CUP est permis or stand d’Auteuil de amplifier les spectacles qui sont à présent exposés aux matchs à domicile, mais il a entraîné sa régulier controverse, mettant la CUP en déséquilibre avec l’ultra-culture dans d’autres régions d’Europe. Au cours des dernières décennies, elle est devenue un point de ralliement du mouvement à la marchéage du passe-temps et du football en particulier, mais aussi du lobbying pour un changement politique. La CUP est accepté de concentrer son attention sur ce qui se passe sur le terrain grâce à l’accès au stade. Mais elle est déformée a l’intérieur du processus, selon ses critiques, et est plus corporative que les autres ultras. Cependant, choses ne sont pas tout à fait harmonieuses le retour de la CUP mais également une trêve fragile existe entre elle, le club et la police parisienne. La CUP est déjà affronté des officiels ces saison, présentant un bannissement en octobre en réponse à ce qu’elle est prétendu être des mesures de sécurité musclées. La CUP a exigé le départ d’une société de sécurité du côté d’Auteuil de deux ans employés du PSG, dont le directeur adjoint de la sécurité du club, un ancien Kop du membre de Boulogne. En l’espace d’une semaine, dans une tournure des mode étonnamment rapide, le club est accepté de mettre fin à son contrat avec la societé de sécurité mais n’a pas licencié ses propres employés. Pour sa part, la CUP a accepté de mettre fin à son exclusion déserter autre chose. Cet secondaire témoigne de l’évolution des récit entre deux parties, le club et ultras, cependant rappelle aussi qu’il s’agit d’une situation délicate. Le PSG n’a peut-être pas encore atteint les plus hauts croupe de la compétition européenne de clubs, par contre le club a été désigné le mois dernier comme puissant du monde sur le plan capitaliste et est l’un des plus puissants du ballon rond mondial. Pourtant, en dépit de radical puissance, les ultras du club restent une force immense et indépendante, desquelles la puissance brute peut être vue de manière si spectaculaire sur entier la largeur de la fin d’Auteuil à tout match à domicile.

ultras du psg
4,9 (98%) 32 votes